©2018 Envie de pierre

Guide de la pierre naturelle

Matériau de référence depuis toujours, en construction, aménagement extérieur, ou décoration intérieure, la pierre garde au XXIe siècle toute sa place, grâce à des qualités esthétiques et physiques souvent inégalées.

Les techniques et outils les plus récents permettent, de plus, de lui apporter de nouvelles capacités (légèreté, résistance…), de nouveaux aspects, et ainsi de multiples nouveaux usages.

Nous entendons par « pierre naturelle » l’ensemble des roches ornementales et de construction exploitées dans des carrières et transformées à partir de blocs dimensionnels, (pour faire la différence avec les sables et granulats). Leur origine géologique étant extrêmement variée, leurs propriétés sont donc très différentes et déterminent leurs usages et positions dans le bâti, ainsi que leurs lieux de mise en œuvre.

On vous explique tout, suivez le guide !

Le granit

De par sa constitution le granit résiste à tout ou presque. Il ne subit que faiblement les conditions météo les plus rudes. Il se destine donc à tous types d’usages, intérieurs et extérieurs : dallages, pavages, mobilier, plan de travail de cuisine (voir notre billet sur les cuisines), éléments d’architecture et de maçonnerie (traditionnellement utilisé en construction dans de nombreuses régions), revêtements minces, voir très minces, etc.

La pierre calcaire

Matériau aux caractéristiques très variées, la pierre calcaire se décline dans de multiples usages. Des plus tendres aux plus dures, elles permettent de construire, aménager et décorer en éléments minces ou massifs, à l’intérieur comme à l’extérieur. La palette des coloris et des usages en fait un matériau de choix quel que soit votre projet. La pierre calcaire est très présente sur le territoire national, exploitée dans de nombreuses carrières, souvent sur des terroirs également vinicoles.

Le grès

Le grès est principalement utilisé dans le bâtiment et en voirie, le plus souvent à proximité de son bassin d’extraction. D’aspect grenu, il se décline sur des teintes évoluant du rouge au gris.

Le marbre

Matériau vedette de la Renaissance et des arts décoratifs, le marbre charme toujours autant. Il trouve de nos jours de nouveaux usages décoratifs et apporte une touche chic aux espaces les plus contemporains.

Unis, légèrement veiné ou riche en motifs, il offre une palette de couleurs et de textures presque sans limite. Il se destine principalement aux réalisations intérieures (dallages, revêtement, mobilier, etc) même si ses caractéristiques techniques l’autorisent à trouver sa place sur des projets à l’extérieur sous certaines conditions.

La lave

Matériau gris anthracite du meilleur effet, son aspect varie en fonction des bulles qu’elle contenait à l’état liquide en sortant des volcans. C’est la seule pierre naturelle pouvant être émaillée (application d’une couche vitreuse).

Matériau extrêmement résistant elle trouve sa place sur de nombreux types d’usages extérieurs (éléments massifs de construction, revêtements ) et intérieurs (revêtements muraux, éléments massifs, etc) se mariant très bien avec le bois, par exemple.

Quelques exemples de finitions courantes de surface

Finition vieillie ou antique
Finition essentiellement utilisée pour les revêtements de sol.
La pierre est égrisée puis tambourinée afin de lui donner une patine naturelle.

 

Finition adoucie
Finition mécanique à l’eau réalisée grâce à une série de têtes de polissage. La finition adoucie produit de très légers reflets. La surface est alors unie, mate et sans traces de rayure.

 

Finition polie
Finition mécanique réalisée avec des abrasifs ayant des grains plus fins que pour l’adoucissage. Seules les pierres dures peuvent être polies. Le polissage permet d’accentuer la teinte des pierres et donne un aspect brillant (miroir) à la surface.

 

Finition flammée
Finition obtenue par passage d’un jet de flamme sur une tranche de pierre sciée. Le choc thermique induit par le jet de flamme provoque l’éclatement des grains superficiels, ce qui engendre une rugosité de surface. Seules certaines pierres se flamment.

 

Finition brossée Cuir, satinée
Finition obtenue par frottement de brosses synthétiques et/ou métalliques avec présence ou non de diamant industriel. Cette finition apporte un toucher doux et un aspect mat à la pierre.

 

Finition bouchardée
Finition réalisée à l’aide d’un marteau à boucharder (manuel) ou d’un marteau hydraulique pourvu d’une tête à boucharder (mécanique). Cette opération élimine toute trace de finition antérieure. 
L’aspect de la surface (succession de creux et de bosses) varie selon la taille et le nombre des pointes de la boucharde. Seules certaines pierres se bouchardent.

 

Finition bossagée
Finition présentant un aspect brut et bombé d’une pierre.

 

Finition brochée ou piquée
Finition présentant de longues rainures grossièrement parallèles. La méthode de brochage ou de piquage dépend de la nature de la pierre.

 

Finition layée ou ciselée
Finition présentant de longues ou courtes rainures plus ou moins finement parallèles.

 

 

Les finitions peuvent se combiner (par exemple, flammée / bouchardée, flammée / brossée, etc…).
Affaire de gout et d’usage, la finition se doit d'être la plus adaptée à l’utilisation qui est faite de la pierre (antidérapant, résistance au frottement).

N’hésitez pas à demander conseil à un professionnel.
Il saura vous guider dans votre choix et vous indiquer le matériau et la finition adéquats à votre projet.